Faites la connaissance d'Andrew Boer,        « SuperSealer »

Quand il n'utilise pas le nombre pi pour aider ses enfants à faire leurs devoirs, notre SuperSealer d'octobre y a recours pour transformer radicalement le visage de la réhabilitation des réseaux d'assainissement. Il nous explique en quoi la technologie de revêtement latéral révolutionne ce domaine, au sein de Trelleborg comme à l'échelle du secteur, et à quel point il apprécie de faire partie d'une culture internationale.

Qui êtes-vous ?

Mon nom est Andrew Boer, et je suis Business Development Manager pour l'Amérique du Nord au sein de Trelleborg Pipe Seals.

Quand avez-vous été nommé à ce poste et quelles sont vos principales tâches ?

J'ai intégré Trelleborg au premier trimestre de cette année. Je me consacre essentiellement au développement de notre gamme de produits de réhabilitation de réseaux d'assainissement en partageant notre base de connaissances avec les municipalités et en consultant des ingénieurs.

Quels aspects de votre travail appréciez-vous le plus ici ?

C'est le premier poste que j'occupe au sein de Trelleborg, et j'en apprécie chaque instant. Le pont entre la culture américaine et les usages internationaux m'a notamment permis de me concentrer sur l'essentiel, professionnellement et à titre privé. Mes collègues travaillant dans d'autres pays sont aisément joignables via Skype. Reste les problèmes de fuseaux horaires. Il faut parfois participer aux conférences téléphoniques au petit matin.

Quels sont les principaux défis que vous rencontrez ?

S'adapter aux tendances en constante évolution du secteur est un défi permanent. Un réseau d'assainissement, par exemple, contient davantage de connexions latérales que de conduites principales, mais la tendance dans le domaine est de réhabiliter uniquement les « canalisations principales ». Nous cherchons à inverser la tendance en montrant qu'à moins de réhabiliter simultanément nos conduites principales, nos conduites latérales et nos regards, toutes ces opérations pourraient bien être vaines.

Il nous faut aussi démontrer que ces travaux ne sont pas nécessairement difficiles à réaliser. La technologie de revêtement des connexions latérales a connu un développement exponentiel depuis dix ans en raison des progrès de la robotique moderne. Nous sommes désormais en mesure d'accéder à des segments d'infrastructure depuis la rue, là où auparavant nous devions nous positionner dans le sous-sol d'une maison particulière. Notre système MtH (Main to House) nous permet de réhabiliter des conduites d'assainissement latérales à environ 150 mètres de distance et 35 mètres plus haut, simplement en retirant deux couvercles de regards, le tout en trois heures. Nous devons communiquer au maximum sur cette technologie unique !

Comment envisagez-vous l’évolution future de votre domaine d’activité ? Comment vous y préparez-vous ?

Les techniques de polymérisation de pointe aux UV sont sans aucun doute amenées à se développer. Elles permettent d'insérer le revêtement quelles que soient les conditions météorologiques tout en offrant à l'installateur une flexibilité totale. Celui-ci peut ainsi polymériser le revêtement quand il est parfaitement en place. Notre équipe de Recherche & Développement teste en permanence de nouveaux matériaux pour créer des processus plus efficaces et plus fiables.

Nous nous concentrons activement sur la croissance. Le jour viendra où de nouvelles capacités de production seront nécessaires. Dans la mesure où nos revêtements latéraux sont en grande partie uniques, le stockage des différents matériaux nécessaires est un défi permanent, car nous avons de multiples variables à ajuster. Soyez sans crainte : nous sommes prêts à intervenir en cas de besoin.

Qu’aimez-vous faire de votre temps libre ?

Mon épouse et moi-même avons cinq enfants, scolarisés de la maternelle au collège. Les soirées sont donc consacrées aux devoirs. Mes enfants me considèrent comme un geek parce que j'utilise toujours ma vieille calculatrice graphique, qui date du collège, mais dans le cadre de mon travail, j'utilise le chiffre π (pi) tous les jours !

Quand je ne suis pas dans les tranchées de Trelleborg, je travaille généralement chez moi sur des projets de remodélisation personnels. Ma passion est la construction, sous toutes ses formes.

Des gens qui s'amusent dans une énorme pipe

Our people